La Covid-19 en prison

Read this page in English, PortugueseSpanish


Lorsque l’épidémie de Covid-19 est déclarée pandémie le 11 mars 2020, agir immédiatement en prison pour éviter une catastrophe de santé publique est évident. Face à des flambées de cas dans des environnements clos et surpeuplés, la prévention d’une propagation rapide au sein de et à l’extérieur de l’établissement serait une gageure. Les vies des prisonniers, des membres du personnel, des familles et de la communauté au sens large sont en jeu. Le risque est encore plus élevé dans des prisons surpeuplées et en sous-effectif, insalubres et sans accès satisfaisant aux soins, une réalité que connaissent la plupart des pays du monde en mars 2020, comme nous le rapportions quelques mois auparavant.     

Dès début mars 2020, les prisons du monde entier se referment sur elles-mêmes. Les portes se ferment aux familles et aux autres visiteurs et les activités quotidiennes sont, dans l’ensemble, interrompues. Les prisonniers restent confinés en cellule durant de longues périodes, inquiets pour leur santé et celle de leurs proches. En pleine urgence sanitaire mondiale, leurs journées s’avèrent dépourvues d’interactions ou d’activités significatives.     

Les régimes restrictifs mis en place en prison restent en vigueur des mois durant. Dans de nombreux pays, ils le sont toujours. Les conséquences sur la santé physique et psychique de nombreux prisonniers sont lourdes. Nos partenaires et nous avons compilé des témoignages de première main sur la vie en détention juste avant et pendant la pandémie, issus d’un groupe de pays divers.     

Leçons politiques et pratiques    

La pandémie pousse également de nombreux pays à prendre des mesures de réduction de la population carcérale pour endiguer la menace sanitaire au sein des établissements pénitentiaires. De premiers signes suggèrent l’amorce d’une baisse du nombre de prisonniers dans de nombreux pays. Cette conséquence positive devra être renforcée au moyen de politiques plus ciblées et à plus long terme. Il est également urgent d’agir pour garantir que les restrictions des régimes n’ont pas de conséquences négatives disproportionnées sur la santé, le bien-être et les perspectives de réinsertion des prisonniers.    

Recommandations     

Vie carcérale 
  • Les priorités à court terme des administrations pénitentiaires doivent comprendre :  
  • Le retour à un quotidien stable, avec accès au travail, à la formation et aux interactions humaines et une journée hors cellule dès que les conditions en seront réunies 
  • Le retour aux visites familiales, en conformité avec les directives de santé publique 
  • La mise en place, si possible, de visites à distance (visioconférence, téléphone…) venant compléter les visites au sein des établissements  
  • L’amélioration de l’accès à la santé, au dépistage et à la prise en charge médicale, et le rattrapage des retards pris dans les traitements 
  • La mise en œuvre de mesures proactives de soutien à la santé et au bien-être des prisonniers et de garantie de conditions de vie décentes     
Décarcération – une approche éclairée par les problématiques de santé 

Les priorités stratégiques essentielles pour maintenir la baisse des populations carcérales comprennent :     

  • La garantie du recours à la détention provisoire en dernier ressort uniquement, pour des durées aussi courtes que possible.  
  • La prise en compte et la résolution du problème posé par la politisation des procédures de condamnation et de libération conditionnelle 
  • La décriminalisation des infractions mineures et des « incivilités » 
  • L’identification et la correction des traitements inégalitaires à l’égard des groupes marginalisés dans le processus de condamnation et de détention provisoire ;  
  • La réforme des politiques antidrogue, la décriminalisation et le recours à la réduction des risques  
  • La réduction du nombre de personnes souffrant de troubles psychiques entrant (et demeurant) en détention 
  • La garantie d’une meilleure prise en charge des besoins sanitaires à l’extérieur, particulièrement en termes de santé psychique et d’addictologie 

Lire les conclusions de nos recherches sur les effets de la pandémie sur les populations carcérales et sur les mesures mises œuvre pour éviter la propagation de la Covid-19 en prison

Return to main project page